Le méga-procès des Hells reprend

Les Hells Angels et leurs filiales exploitaient un business de drogue évalué à 100 millions de dollars par an.

«Cent millions de bonnes raisons de se débarrasser de la concurrence», a lancé le procureur de la Couronne, André Vincent, hier dans son exposé inaugural on ne peut plus high-tech. Treize présumés membres ou associés des Hells doivent répondre de 13 accusations de meurtre dans le plus important procès issu de l'opération Printemps. La preuve lèvera le voile sur les dessous sanglants de la guerre des motards.