Utilitaires - La signature de l'intimité

On choisit la serrure de sa porte d'entrée par souci de sécurité mais également par souci esthétique. La porte d'entrée est à la maison ce que la cravate est à l'homme dans l'échelle des valeurs. On la veut massive, stylée, rustique, comblée de vitraux, discrète ou purement dissuasive. C'est le premier contact avec l'étranger, c'est le regard que porte celui-ci sur ce que sera son introduction prochaine. Pour parachever l'ensemble, la serrure est une pièce essentielle du puzzle de la présentation casanière.

Le choix de la serrure fut longtemps l'apanage des hommes. Celle-ci représentait la réussite si elle était édulcorée et imposante. Accompagnée d'un heurtoir à tête de lion ou de toute autre symbolique animalière à consonance sauvage, elle était la représentation primaire de la propriété, l'élément incontournable du CV domiciliaire. La serrure était une marque de richesse extérieure, une sorte de pouvoir à portée de la main.

Avec le temps, la serrure de porte d'entrée a certes gardé son caractère de présentation et de sécurité maximum, elle a aussi gagné en raffinement. Aujourd'hui, même si les recouvrements dorés ont encore quelques belles décennies devant eux, on assiste à une volonté esthétique plutôt portée sur la discrétion. La serrure de porte d'entrée est devenue une signature de l'intimité, un prologue du confort annoncé, une griffe du cocooning charmant.

Dans les tendances qui se dégagent aujourd'hui, on trouve les serrures de type rustique, qui gardent l'avantage de représenter la solidité du matériau mécanique tout en se mélangeant avec la richesse du bois. De type médiéval ou forestier, le rustique de la serrure est là pour rester.

On trouve également de nouveaux recouvrements qui ont vu leurs balbutiements aux États-Unis et qui obtiennent un grand succès au Québec. Ce sont des finis de fer déjà rouillés ou tout au moins déjà patinés. Comme si le temps avait déjà fait son effet. Plus besoin de passer des heures de week-end à faire briller les contours dorés d'une serrure qui, sous les caprices de la météo, devient empreinte de rouille dévastatrice ou de picots déshonorants.

Seule à offrir la garantie du recouvrement quelle que soit la position de la porte en fonction des intempéries: la marque Baldwin, sorte de Rolls-Royce de la serrure.

Dans les grandes surfaces, on trouve une panoplie de serrures en tubulaires qui offrent une durée de vie d'une dizaine d'années si on prend soin de ne pas les violer à chaque coup de clé.

Chez les spécialistes, qui ne sont pas légion, on retrouve des serrures à mortaise qui ont une durée de vie beaucoup plus longue, soit de 30 à 50 ans. Le mécanisme est d'une solidité sans faille, avec toute la panoplie possible de ferronneries. Beaucoup de modèles rustiques sont fabriqués en Europe mais avec un mécanisme en mortaise made in USA, adapté pour le continent nord-américain et ayant fait ses preuves depuis les années 20.

La serrure de la porte d'entrée n'est plus réservée aux seules apparences. Elle symbolise l'accès à un espace dérobé, l'entrée vers un espace fondamental, la frontière qui sépare la vision extérieure de la vie intérieure.

Carnet d'adresses

Par le trou de la serrure
21, avenue Laurier Ouest
Montréal
(514) 272 2260
Télecopieur: (514) 272 2112
parletroudelaserrure@videotron.ca