Les États-Unis fourniront 165 millions de dollars d’aide supplémentaire au Yémen

Pays pauvre de la péninsule arabique, le Yémen est dévasté par une guerre civile et en proie à la pire crise humanitaire au monde, selon l’ONU.
Photo: Essa Ahmed Agence France Presse Pays pauvre de la péninsule arabique, le Yémen est dévasté par une guerre civile et en proie à la pire crise humanitaire au monde, selon l’ONU.

Les États-Unis ont annoncé lundi une aide humanitaire supplémentaire de 165 millions de dollars au Yémen, pays pauvre de la péninsule arabique dévasté par une guerre civile et en proie à la pire crise humanitaire au monde, selon l’ONU.

Depuis 2014, le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés au Yémen, selon différentes organisations humanitaires. Quelque 80 % des 30 millions d’habitants, confrontés à des risques accrus d’épidémies et de famine, dépendent de l’aide internationale.

« Les États-Unis annoncent aujourd’hui 165 millions de dollars en aide humanitaire supplémentaire pour le Yémen », soit 140,4 millions d’euros, a déclaré l’émissaire des États-Unis pour ce pays, Tim Lenderking, lors d’une conférence de presse virtuelle.

En guerre depuis sept ans, le Yémen est ravagé par un conflit qui oppose les Houthis — des rebelles proches de l’Iran — au gouvernement reconnu par la communauté internationale et soutenu par l’Arabie saoudite.

« Des mesures immédiates pour atténuer la crise humanitaire et sauver des vies peuvent contribuer à l’avancée du processus de paix », a ajouté le responsable américain, appelant les autres donateurs, en particulier de la région, à « accroître leurs contributions ».

Des agences onusiennes ont averti début 2021 qu’environ 400 000 enfants pourraient mourir de faim cette année sans intervention urgente.

En mars, l’ONU, la Suède et la Suisse ont organisé une conférence de donateurs à laquelle ont participé environ 100 pays, mais qui a réuni à peine la moitié des fonds escomptés.

L’objectif de l’ONU était de lever 3,85 milliards de dollars, mais seulement 1,7 milliard ont été promis par une centaine de gouvernements et des donateurs particuliers, dont 191 millions par les États-Unis.

À voir en vidéo