Afghanistan: attaque contre les bureaux d’un colistier du président Ashraf Ghani

Selon un bilan provisoire du porte-parole du ministère de la Santé, Wahidullah Mayar, une personne a été tuée et 13 autres blessées.
Photo: Wakil Kohsar Agence France-Presse Selon un bilan provisoire du porte-parole du ministère de la Santé, Wahidullah Mayar, une personne a été tuée et 13 autres blessées.

Une attaque complexe — une forte explosion suivie de l’irruption d’hommes armés — est en cours contre les bureaux d’un colistier du président afghan Ashraf Ghani, dimanche à Kaboul, jour d’ouverture de la campagne électorale pour les élections présidentielles de septembre.

« Une explosion est survenue à 16 h 40 (12 h 10 GMT) proche des bureaux de l’Afghanistan green trend » (AGT), un mouvement politique fondé par Amrullah Saleh, premier vice-président sur la liste du président Ashraf Ghani, candidat à sa réélection, a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur Nasrat Rahimi.

« Des hommes armés sont ensuite entrés dans les bureaux. Les forces de sécurité ont bouclé la zone et essaient de tuer les agresseurs dès que possible », a-t-il ajouté.

Vingt personnes sont mortes dans cette attaque contre les bureaux d’Amrullah Saleh connu pour ses positions hostiles aux talibans, selon un nouveau bilan donné lundi par le ministère de l’Intérieur.  

Selon M. Rahimi, Amrullah Saleh, ex-ministre de l’Intérieur et ancien chef de la Direction nationale de la sécurité, n’a pas été blessé.

« C’est une attaque directe contre les bureaux de l’AGT. J’ai entendu trois explosions et ensuite des coups de feu », a indiqué à l’AFP un témoin, Ejaz Malikzada.

Aucun des groupes insurgés, talibans ou branche afghane du groupe Etat islamique (EI), n’a pour l’heure revendiqué l’attaque.

Les réseaux sociaux montrent des images d’une large colonne de fumée noire s’élevant au-dessus de la ville, à la suite de l’explosion d’une voiture piégée.

Une vidéo tournée près de la scène montre des personnes fuyant les abords du lieu de l’explosion, plongé dans une épaisse poussière.

La campagne pour l’élection présidentielle du 28 septembre s’est ouverte dimanche en Afghanistan. Le président sortant ainsi que son principal challenger, le chef de l’exécutif Abdullah Abdullah, ont tenu leurs premiers rassemblements électoraux à Kaboul.

M. Saleh se tenait aux côtés de M. Ghani, qui s’est félicité de l’arrivée de « la paix » et de prochaines « négociations » avec les talibans.

Un imposant service de sécurité avait entouré ces rassemblements.