Libye: Paris accusé de soutenir Haftar

Photo: Présidence égyptienne via Agence France-Presse Le général Khalifa Haftar

Paris — Le ministre de l’Intérieur du gouvernement d’union nationale libyen (GNA) reconnu par la communauté internationale, Fathi Bach Agha, a accusé jeudi le gouvernement français de soutenir « le criminel Haftar » et ordonné la « suspension de tout lien entre [son] ministère et la partie française dans le cadre des accords sécuritaires bilatéraux ». « Les déclarations de Tripoli […] sont complètement infondées », a répliqué un responsable au ministère français des Affaires étrangères, interrogé par l’AFP. « Ce n’est pas la France qui bloque [la résolution britannique appelant à un cessez-le-feu à l’ONU], bien au contraire », a-t-il ajouté. La Russie, les États-Unis et plusieurs pays africains ne soutiennent guère la démarche britannique au Conseil de sécurité.