Yémen: négociations tendues en Suède

Rimbo — Le gouvernement yéménite a menacé vendredi en Suède, en marge de rares consultations avec les rebelles, de déclencher une offensive militaire pour libérer le port de Hodeïda, principal point d’entrée de l’aide humanitaire au Yémen, un ultimatum aussitôt rejeté par les rebelles houthis. Les belligérants sont réunis pour la première fois depuis 2016 à l’initiative de l’ONU. Le gouvernement exige le retrait intégral des rebelles du port de Hodeïda conquis en 2014, qu’il accuse les rebelles d’utiliser pour importer des armes. Les rebelles de leur côté demandent la réouverture de l’aéroport de la capitale Sanaa — qu’ils contrôlent depuis 2014 — au trafic civil. Chacun des deux camps menace de rompre le dialogue si ses exigences ne sont pas satisfaites.