Le Koweït rend hommage à George H.W. Bush

L'émir du Koweït Cheikh Jaber al-Ahmed al-Sabah (à droite) reçoit l'ancien président américain George H.W. Bush, le 1er décembre 1998.
Photo: Agence France-Presse L'émir du Koweït Cheikh Jaber al-Ahmed al-Sabah (à droite) reçoit l'ancien président américain George H.W. Bush, le 1er décembre 1998.

Le Koweït a rendu un vibrant hommage samedi à l’ancien président américain Georges H.W. Bush décédé à l’âge de 94 ans, saluant son soutien à l’émirat durant la guerre du Golfe déclenchée par l’invasion des troupes de Saddam Hussein.

Dans un message, l’émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah a exprimé ses « sincères condoléances » après le décès de l’ancien président américain, louant ses « positions courageuses envers le Koweït et son rejet de l’invasion irakienne » et assurant que ces positions « resteront gravées dans la mémoire du peuple koweïtien ».

Après l’invasion du Koweït par les troupes irakiennes en août 1990, l’ancien président américain a dirigé une coalition internationale libérant ainsi l’émirat en février 1991 après une guerre éclaire baptisée « Tempête du désert ».

Depuis cette date, les Koweïtiens n’ont cessé d’exprimer leur gratitude et respect envers George H.W. Bush. Certains ont donné son nom à leurs enfants, d’autres ont accroché, dans leurs véhicules ou chez eux, sa photo debout devant le drapeau américain.

Affirmant avoir participé, pendant la guerre du Golfe à approvisionner clandestinement les membres de la résistance koweïtienne en médicaments, Farida Habib, médecin cardiologue, souligne que Georges H.W. Bush « était une icône ». « C’était la personnalité qui a le plus rendu heureux les Koweïtiens ».

« J’ai pleuré en apprenant la nouvelle de son décès », confie-t-elle à l’AFP.

Témoignant sous un nom d’emprunt, Abou Fahd, qui était officier dans l’armée koweïtienne durant la guerre du Golfe, a fait part de « sa grande tristesse » après le décès de l’ancien président, rappelant son soutien au Koweït contre le régime de Saddam Hussein.

En 1993, Georges H.W. Bush s’était rendu au Koweït où des cérémonies d’accueil exceptionnelles — officielle et populaire — avaient été organisées en l’honneur du « grand invité », surnommé à l’époque « Abou Abdallah », par la presse koweïtienne.

Le décès de Bush père a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, notamment Twitter où des internautes se présentant comme des Koweïtiens avaient posté des messages lui rendant hommage.

« Nous ne vous oublierons jamais », a écrit Manel.

Sarah, elle, a posté une vidéo du discours de Bush père après la guerre du Golfe, accompagnée du message « que ton âme repose en paix ».