Syrie: plus de 30 000 déplacés à Idlib

Photo: Omar Haj Kadour Agence France-Presse

Khan Cheikhoun — Les bombardements du régime syrien et de son allié russe sur Idlib ont fait plus de 30 000 déplacés, a mis en garde l’ONU lundi, craignant la « pire catastrophe humanitaire » du XXIe siècle en cas d’offensive contre l’ultime grand bastion insurgé de Syrie. Ces violences sporadiques ont fait des morts parmi les civils et touché hôpitaux et autres structures médicales, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, au moment où Damas et son allié russe brandissent la menace d’une offensive contre la région frontalière de la Turquie. Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira mardi pour discuter une nouvelle fois de la province syrienne d’Idlib, cette fois à la demande de la Russie qui veut rendre compte du sommet tripartite tenu vendredi à Téhéran, selon des diplomates.