Yémen: les discussions de Genève suspendues

Sanaa — Les pourparlers sur le Yémen étaient en suspens à Genève vendredi, la délégation de rebelles yéménites houthis se trouvant toujours à Sanaa. Ceux-ci ont réaffirmé leurs trois conditions pour participer aux pourparlers, dont celle de pouvoir rentrer dans la capitale yéménite au terme des discussions. Les pourparlers de Genève sont les premiers depuis l’échec en 2016 d’un processus de paix qui avait duré plusieurs mois. Mais l’absence des rebelles jette une ombre sur ces discussions avant même qu’elles commencent. La guerre au Yémen oppose des forces progouvernementales, appuyées par la coalition menée par Riyad, aux Houthis, soutenus par l’Iran et qui se sont emparés en 2014 et 2015 de vastes régions du pays. Le conflit a fait quelque 10 000 morts et entraîné la pire crise humanitaire actuelle, selon l’ONU.