Washington partie prenante du conflit israélo-palestinien, selon Madrid

Madrid — Les ministres espagnol et palestinien des Affaires étrangères ont estimé mardi à Madrid que les États-Unis étaient en train de « se disqualifier » comme médiateur entre Palestiniens et Israéliens en s’alignant sur la position d’Israël. « Je dois déplorer que les États-Unis […] soient malheureusement en train de se disqualifier pour jouer un rôle de médiateur ayant la confiance des deux parties », a dit le ministre espagnol des Affaires étrangères, le socialiste Josep Borrell. Son homologue palestinien Riyad al-Maliki a affirmé de son côté que le gouvernement du président Donald Trump avait « cessé de jouer un rôle de facilitateur pour devenir partie prenante du conflit ». Les deux ministres réagissaient notamment à l’annonce faite vendredi par le gouvernement américain à savoir qu’elle ne financerait plus l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, après avoir déjà supprimé plus de 170 millions d’euros d’aide aux Palestiniens.