L’aviation israélienne bombarde Gaza après des tirs de roquettes

L’aviation israélienne a procédé à des frappes contre des positions du Hamas au nord de la bande de Gaza, comme elle l'avait fait en février dernier.
Photo: Mohammed Abed Agence France-Presse L’aviation israélienne a procédé à des frappes contre des positions du Hamas au nord de la bande de Gaza, comme elle l'avait fait en février dernier.

L’aviation israélienne a procédé lundi à des frappes contre des positions du Hamas au nord de la bande de Gaza, quelques heures après le tir de deux roquettes dimanche depuis l’enclave palestinienne, tombées au sud d’Israël, a annoncé l’armée israélienne.

« En réponse aux roquettes tirées en direction du sud d’Israël, les forces aériennes d’Israël ont visé un camp d’entraînement du Hamas dans le nord de la bande de Gaza », a annoncé un communiqué de l’armée, précisant que les frappes avaient visé « trois structures du camp et d’autres infrastructures ».

Les frappes israéliennes n’ont pas fait de victime, a indiqué une source au sein des services de sécurité gazaouis.

Dimanche soir, une des deux roquettes tirées depuis Gaza a touché une habitation, sans faire de victime, tandis que la deuxième est retombée dans la bande de Gaza même sans atteindre Israël, selon l’armée.

Ces tirs de roquettes interviennent en pleine contestation contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme la capitale d’Israël.

Depuis cette décision le 6 décembre, les manifestations et les heurts entre Palestiniens et forces israéliennes se sont multipliés, causant la mort de huit Palestiniens.

Six d’entre eux étaient originaires de la bande de Gaza, un territoire enclavé entre Israël, l’Égypte et la mer Méditerranée. Parmi ces six, quatre ont été tués lors de heurts avec les forces israéliennes et deux, des activistes du Hamas, lors d’une frappe israélienne après des tirs de roquettes.

Les derniers tirs de roquettes à atteindre Israël depuis Gaza remontaient à mercredi. Deux roquettes avaient été interceptées et une troisième avait atterri en territoire israélien, tandis que plusieurs tirs de mortier avaient été enregistrés.

En réponse, jeudi matin à l’aube, l’aviation israélienne avait frappé trois installations militaires du Hamas.

L’armée israélienne a fait état d’un autre tir de roquette vendredi soir, mais le projectile est retombé dans la bande de Gaza, causant de sérieux dégâts selon l’armée.

À voir en vidéo