Des Palestiniens dans la rue pour dénoncer la déclaration Balfour

Photo: Jaafar Ashtiyeh Agence France-Presse

Ramallah — Des milliers de Palestiniens ont manifesté jeudi en Cisjordanie occupée, à Gaza et à Jérusalem-Est à l’occasion du centenaire de la déclaration Balfour, document qui a préfiguré la création de l’État d’Israël. Le 2 novembre 1917, une lettre du ministre britannique des Affaires étrangères Arthur Balfour assurait que « le gouvernement de Sa Majesté envisage[rait] favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif », embrassant les aspirations du mouvement sioniste à une époque où les Juifs étaient victimes de persécutions en Europe. Pour les Palestiniens, la déclaration Balfour a porté en germe la « catastrophe » que représente pour eux la proclamation de l’État hébreu en 1948, marquée par la fuite ou l’expulsion de 750 000 d’entre eux. En Cisjordanie occupée, 4000 manifestants se sont rassemblés à Naplouse, où certains ont scandé « Colonisateurs britanniques, nous voulons que vous vous excusiez » et où des mannequins à l’effigie de Balfour et de la première ministre britannique Theresa May ont été brûlés. À Londres, le gouvernement May a par ailleurs marqué jeudi le centenaire de la déclaration Balfour à Londres en présence du premier ministre d’Israël, Benjamin Nétanyahou. Mme May a notamment fait valoir que la colonisation des territoires était un « obstacle » à la paix.

À voir en vidéo