Du sarin utilisé en Syrie cinq jours avant Khan Cheikhoun

Un homme est soigné après l’attaque de Khan Cheikhoun qui a fait plus de 80 morts en Syrie.
Photo: Mohamed Al-Bakour Archives Agence France-Presse Un homme est soigné après l’attaque de Khan Cheikhoun qui a fait plus de 80 morts en Syrie.

La Haye — L’agent neurotoxique sarin a été utilisé dans une localité au nord-ouest de la Syrie fin mars, cinq jours avant l’attaque meurtrière de Khan Cheikhoun qui a fait plus de 80 morts, a annoncé mercredi l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC).

« L’analyse des échantillons collectés [par l’OIAC] se rapporte à un autre événement survenu dans la partie nord de la Syrie le 30 mars de cette année », a déclaré le directeur général de l’OIAC Ahmet Üzümcü dans une interview à l’AFP. « Les résultats prouvent l’existence de sarin », a-t-il ajouté.

D'autres détails suivront.