Syrie: au moins 34 civils tués dans des «raids russes»

Beyrouth — Au moins 34 civils ont été tués dimanche dans des frappes aériennes près de Deir Ezzor, en Syrie, où l’armée combat le groupe armé État islamique (EI), a indiqué une ONG en attribuant les raids à l’allié russe du régime. Dans un premier temps, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a fait état de 21 civils tués dans ces raids qui ont visé des traversiers reliant les deux rives du fleuve Euphrate, dans la localité d’Al-Boulil, au sud-est de la ville de Deir Ezzor, dans l’est du pays. « Le bilan pourrait s’alourdir, en raison de la présence de dizaines de blessés ainsi que des disparus », a indiqué le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, précisant que les traversiers transportaient « des civils fuyant la mort et les frappes aériennes intenses » sur la rive ouest du fleuve. Les forces du régime, soutenues par l’aviation russe, tentent actuellement de déloger les djihadistes du groupe EI de la ville de Deir Ezzor et les combats se poursuivent au sud-ouest de la cité, selon l’OSDH.