Le roi de Jordanie se rend à Ramallah

Ramallah — Le roi Abdallah II de Jordanie a envoyé lundi à Ramallah un message appuyé de soutien aux Palestiniens et a appelé le président des États-Unis à intensifier ses efforts dans le processus de paix en panne depuis plusieurs années. Dans un contexte de tensions ravivées avec Israël et d’inquiétude devant l’inaction américaine pour la paix, le roi de Jordanie s’est rendu en Cisjordanie occupée, au lieu de recevoir comme à l’accoutumée le président palestinien, Mahmoud Abbas, à Amman, une première depuis 2012. Moins de deux semaines après un nouvel accès de fièvre autour de l’ultrasensible esplanade des Mosquées, Abdallah II a exprimé « l’engagement jordanien à continuer à protéger les lieux saints [de Jérusalem] en coopération avec la communauté internationale ». Il a mis en garde, sans citer Israël, contre « les conséquences négatives dans toute la région » qu’aurait une remise en cause du « statu quo » existant. Environ la moitié de la population jordanienne (9,5 millions de personnes) est d’origine palestinienne.