Des distributions de denrées alimentaires tournent au chaos à Mossoul

Aucun agent de sécurité n’était présent durant la distribution rapidement devenue chaotique.
Photo: Thomas Coex Agence France-Presse Aucun agent de sécurité n’était présent durant la distribution rapidement devenue chaotique.

Mossoul — Des centaines de civils irakiens se sont jetés sur des convois d’aide humanitaire transportant de l’eau et de la nourriture dans l’est de Mossoul, dimanche, semant le chaos dans les portions libérées du dernier fief du groupe armé État islamique (EI).

Le gouvernement irakien a envoyé des camions remplis de denrées alimentaires, d’eau potable et de mazout dans les zones reprises au groupe EI à Mossoul et dans les localités autour.

Plusieurs groupes humanitaires ont tiré la sonnette d’alarme quant aux pénuries qui s’annonçaient dans la deuxième plus grande ville d’Irak.

Si les camions étaient identifiés par des bannières comme transportant des denrées envoyées par le gouvernement, aucun agent de sécurité n’était présent durant la distribution rapidement devenue chaotique.

Les hommes, les femmes et les enfants se disputaient les sacs de farine et les paniers de pommes, notamment. Un résidant a affirmé qu’il s’agissait de la première fois qu’il voyait des camions d’aide humanitaire arriver dans la ville, se désolant des disputes suscitées par leur arrivée.

Un responsable des services de secours irakiens, Diaa Sallal, a indiqué que des camions avaient été envoyés dans deux quartiers de Mossoul et dans les localités avoisinantes de Bartella et de Qayara. Ce dernier, contacté par l’Associated Press alors qu’il se trouvait dans la région kurde du nord de l’Irak, n’a pas fourni plus de détail sur les opérations.

Le gouvernement irakien a appelé les habitants de Mossoul à rester dans leurs résidences pendant que les forces de l’ordre mènent la bataille de Mossoul, lancée en octobre.

De violents affrontements ont par ailleurs éclaté, dimanche, dans le quartier Shaimaa de l’est de Mossoul, alors que les adversaires s’échangeaient des tirs du haut des toits d’édifices. Le groupe EI a bombardé la zone et lancé des tirs de mortiers.

Dans le quartier Bakr, une autre distribution de denrées alimentaires s’est déroulée dans le calme. Toutefois, à peine une dizaine de camions humanitaires étaient parvenus à traverser la ligne de front.