Israël intercepte le «bateau des femmes» en route vers Gaza

Jérusalem — La marine israélienne a annoncé avoir intercepté sans violence mercredi le « bateau des femmes » qui se dirigeait vers les côtes de la bande de Gaza pour dénoncer le blocus israélien imposé à l’enclave palestinienne. Une quinzaine de femmes de diverses nationalités, dont le prix Nobel de la paix, la Nord-Irlandaise Mairead Maguire, se trouvaient à bord du Zaytouna-Oliva, un voilier parti de Barcelone, en Espagne. Leur objectif était de briser le blocus — maritime, terrestre et aérien — imposé depuis 10 ans par Israël à la petite enclave. Dirigée par le mouvement islamiste Hamas, celle-ci est minée par la pauvreté et le chômage et ravagée depuis 2008 par trois offensives israéliennes. Mais comme s’y attendaient les militantes, l’armée a intercepté leur bateau. La marine israélienne a indiqué dans un communiqué avoir « redirigé ce bateau pour éviter une violation du blocus maritime légal », soulignant que les militaires avaient effectué une fouille du voilier qui s’est « déroulée sans incident ». La radio publique israélienne, citant un officier de la marine, a précisé que le bateau avait été arraisonné à 35 milles au large des côtes de Gaza et que l’opération s’était « déroulée sans violence, comme prévu ».

2 commentaires
  • Bernard Terreault - Abonné 6 octobre 2016 13 h 23

    Gros danger

    Ce bateau rempli de femmes allait sans doute lancer une bombe nucléaire sur Jérusalem. Une chance que l'armée israélienne veille sur la sécurité de tout le monde civilisé.

  • Colin Royle - Abonné 6 octobre 2016 15 h 32

    Un acte de piraterie

    Le blocus maritime de Gaza est ILLÉGAL d'après les Nations Unies et la Croix Rouge Internationale. Le bateau Zaytouna-Oliva a été arraisonné et l'équipage kidnappé par les forces israéliennes dans les eaux internationales, un acte de piraterie. Le gouvernement du Canada doit demander que l'équipage et le bateau soit libérés immédiatement pour pouvoir se rendre librement à Gaza.