Alep suffoque après le largage de barils par le régime

Plusieurs habitants d’Alep, dont des enfants, ont dû être soignés après avoir suffoqué en respirant un gaz s’échappant de barils largués sur la ville par l’aviation du régime syrien.
Photo: Thaer Mohammed Agence France-Presse Plusieurs habitants d’Alep, dont des enfants, ont dû être soignés après avoir suffoqué en respirant un gaz s’échappant de barils largués sur la ville par l’aviation du régime syrien.

Beyrouth — Plusieurs dizaines de cas de suffocation ont été relevés mardi dans un quartier rebelle d’Alep après le largage de barils d’explosif par l’aviation du régime, a affirmé l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).   Par ailleurs,...

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .

2 commentaires
  • Michel Lebel - Abonné 7 septembre 2016 13 h 24

    La ligne rouge?

    Ces barils, apparemment de chlore, voilà un autre exemple d'une ligne rouge qui a été franchie depuis longtemps par Bachar. Ligne rouge que le grand rhéteur d'Obama a bien oubliée!

    M.L.

  • Julie Grimard - Abonnée 7 septembre 2016 17 h 52

    Propagande

    Bien heureux celui qui peut dire ce qui est vrai ou pas dans ce conflit. Je préfèere prendre pour un gouvernement laique que tout groupe religieux.