Amnistie demande la libération d’Homa Hoodfar

Montréal — Amnistie internationale demande aux autorités iraniennes de libérer Homa Hoodfar, l’enseignante de l’Université Concordia emprisonnée à Téhéran depuis lundi dernier. Alex Neve, secrétaire général d’Amnistie internationale Canada, a plaidé jeudi que Mme Hoodfar a été emprisonnée pour un délit d’opinion. Amnistie internationale presse Ottawa de prendre toutes les mesures diplomatiques à sa disposition afin d’assurer la libération immédiate de Mme Hoodfar et son rapatriement en toute sécurité au Canada. Le ministère des Affaires étrangères a indiqué jeudi que le gouvernement est très préoccupé par la détention de Mme Hoodfar, qu’il est en liaison constante avec ses proches et qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir sa libération.

À voir en vidéo