Washington forme à nouveau des combattants syriens

Washington — Les États-Unis entraînent actuellement des dizaines de rebelles syriens, mais sous une forme différente du programme fiasco lancé l’an dernier, selon un porte-parole militaire américain.

Le gouvernement américain avait suspendu en octobre un programme de formation de rebelles syriens destinés à combattre contre le groupe État islamique.

Malgré les 500 millions de dollars budgétés, le programme lancé début 2015 n’était pas parvenu à mettre sur le terrain plus que quelques dizaines de combattants, selon l’aveu même du Pentagone. Il avait vocation à en former environ 5000.

Mais le gouvernement, conformément à ce qu’il avait expliqué à l’époque, a repris le programme sous une forme différente, a expliqué vendredi le colonel Steve Warren, qui s’exprimait en vidéoconférence depuis Bagdad.

Plutôt que de chercher à entraîner des unités entières, les militaires américains forment maintenant des individus, a-t-il expliqué.

Ils sont extraits de leur unité, viennent se former à des compétences spécifiques, puis repartent au combat avec de l’équipement neuf.

Depuis octobre, les États-Unis ont envoyé en Syrie une cinquantaine de leurs forces spéciales pour aider les groupes locaux à se battre contre les djihadistes.