Yémen: 60 morts dans des combats

Sanaa — Des combats entre forces progouvernementales et rebelles chiites ont fait 60 morts, dont 45 loyalistes, dans le nord-ouest du Yémen, tandis que les djihadistes d’al-Qaïda subissaient un revers à Aden, selon des responsables locaux. Les combats dans le nord-ouest ont commencé lorsque des forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont avancé depuis le port de Midi, sur la Mer Rouge, vers la localité voisine qui porte le même nom. Une contre-attaque des rebelles chiites houthis a entraîné la mort de 45 loyalistes, dont 20 mercredi soir, ont précisé ces sources. « C’est le plus grand massacre » contre les forces progouvernementales, a affirmé un responsable militaire, en précisant que les rebelles et leurs alliés les avaient encerclées lors d’une opération surprise. Les loyalistes ont manqué de soutien aérien de la part de la coalition arabe sous commandement saoudien qui combat les Houthis en appui au gouvernement Hadi, a déploré le responsable yéménite. Les rebelles ont perdu au moins 15 hommes dans ces combats qui ont fait rage depuis mardi, selon les mêmes sources.