Des pirates informatiques iraniens avaient pris le contrôle d’un barrage près de New York

Washington — Des pirates informatiques iraniens sont parvenus en 2013 à prendre le contrôle d’un barrage près de New York, sans conséquence car la retenue d’eau faisait alors l’objet de travaux de maintenance, selon un acte d’inculpation dévoilé jeudi à Washington.

« Un des inculpés doit répondre de l’accusation d’avoir obtenu accès, de façon illégale, au système de contrôle et d’acquisition de données du barrage Bowman Avenue, à Rye, [dans l’État de New York] », a déclaré la ministre américaine de la Justice, Loretta Lynch, lors d’une conférence de presse.

Cette intrusion dans le système informatique du barrage s’est produite entre les dates estimées du 28 août 2013 et du 18 septembre 2013, selon l’acte d’inculpation. Le système permettant de manoeuvrer le barrage hydraulique avait toutefois été déconnecté du réseau informatique.

Cependant, « cet accès aurait permis à l’inculpé de contrôler les niveaux d’eau et le flux hydraulique, faisant courir un danger clair et immédiat à la population », a précisé Mme Lynch.

À voir en vidéo