Embrouillamini en Israël autour de l’ambassadeur au Brésil

Jérusalem — La désignation du futur ambassadeur israélien au Brésil, objet d’un bras de fer de plusieurs mois, a donné lieu jeudi à un imbroglio rare quand Israël a indiqué avoir renoncé à lui puis le maintenir malgré l’opposition de Brasília. La nomination de Danny Dayan comme chef de la mission diplomatique israélienne à Brasília est dans l’impasse depuis qu’elle a été décidée à l’été 2015. Sans porter la querelle sur la place publique, Brasília a jusqu’alors refusé le choix de cet entrepreneur d’origine argentine, qui a dirigé entre 2007 et 2013 le Conseil de Yesha, principale organisation de colons dans les territoires palestiniens occupés, qui vit en Cisjordanie occupée et qui est opposé à la création d’un État palestinien. Après avoir campé sur ses positions, Israël a paru céder jeudi quand le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon, a annoncé la réouverture de l’appel à candidatures pour le poste. Mais une heure et quart plus tard, il mettait cette nouvelle sur le compte d’une « erreur bureaucratique malheureuse ». « Danny Dayan est toujours l’ambassadeur désigné d’Israël », ajoutait-il.