Israël prié de remettre les terres confisquées

New York — Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a demandé mardi à Israël de revenir sur sa décision de confisquer des hectares de terres dans la vallée du Jourdain, en Cisjordanie occupée. Selon son porte-parole Stéphane Dujarric, M. Ban estime que cette décision constitue « un obstacle à la solution à deux États » préconisée pour résoudre le conflit israélo-palestinien. « De telles initiatives semblent signaler une intensification de la colonisation et montrent qu’Israël continue de consolider son contrôle de la Cisjordanie », a déclaré M. Dujarric. Il a réaffirmé que « la colonisation est illégale au regard des lois internationales ». Israël a confirmé mardi avoir pris possession de 234 hectares de terres dans la vallée du Jourdain en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé. Cette prise de possession est la plus importante depuis des années dans la stratégique vallée du Jourdain, qui marque la frontière avec la Jordanie à l’est de la Cisjordanie. Les autorités israéliennes n’ont pas dit pourquoi elles avaient pris possession de ces terres.