Frappes d’une rare intensité en Syrie

Moscou affirme que la marine russe en mer Caspienne a lancé des missiles de croisière sur les positions du groupe EI en Syrie.
Photo: Ministère russe de la Défense Agence France-Presse Moscou affirme que la marine russe en mer Caspienne a lancé des missiles de croisière sur les positions du groupe EI en Syrie.

Beyrouth — Une cinquantaine de frappes aériennes ont visé vendredi la province orientale syrienne de Deir Ezzor, où le groupe djihadiste État islamique (EI) est actif, a affirmé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), faisant état d’une intensité inédite.

Ces raids aériens, « vraisemblablement russes », ont fait au moins huit morts, d’après l’ONG basée en Grande-Bretagne et qui dispose d’un large réseau de sources à travers la Syrie.

« C’est la première fois que Deir Ezzor est visé par des frappes de cette intensité », a indiqué l’OSDH, précisant que des dizaines de camions-citernes avaient été détruits dans ces raids, a ajouté l’OSDH.

La coalition internationale anti-groupe EI menée par les États-Unis avait fait état cette semaine de la destruction dans ses raids aériens de 116 camions-citernes utilisés par les djihadistes pour le transport du carburant.

Elle a récemment annoncé qu’elle allait davantage frapper au portefeuille du groupe EI, qui contrôle la majorité des champs pétroliers de Syrie, notamment dans la province de Deir Ezzor.

La contrebande de pétrole lui rapporterait 1,5 million de dollars par jour lorsque le prix moyen s’établit à 45 dollars le baril, selon une enquête publiée en octobre par le Financial Times.

Participation russe

Outre la coalition internationale, impliquée en Syrie depuis plus d’un an, la Russie intervient elle aussi depuis fin septembre dans le pays en guerre, où elle mène des frappes aériennes contre les groupes opposés au régime de Bachar al-Assad, dont le groupe EI.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a annoncé vendredi que la marine russe en mer Caspienne avait lancé des « missiles de croisière sur Deir Ezzor tuant plus de 600 militants islamistes », sans précision de date, selon des images de la télévision russe.

La province de Deir Ezzor est en grande partie entre les mains du groupe EI — l’autre partie est contrôlée par le régime —, qui tente depuis un an de s’emparer de l’aéroport et de la totalité de la capitale qui porte le même nom.

Des membres du groupe EI ont réussi à pénétrer vendredi dans l’aéroport, alors que des combats faisaient rage à l’extérieur, a indiqué l’OSDH, faisant état d’au moins 30 morts, dont 22 djihadistes.