EI est aux portes d’Alep

Beyrouth — Le groupe État islamique (EI) a pris position vendredi à la lisière d’Alep, deuxième ville de Syrie, grâce à une percée éclair contre les rangs des rebelles déboussolés par les frappes russes qui les visent principalement. EI a avancé rapidement en direction d’Alep, sans être visé par les raids, après avoir chassé des groupes insurgés rivaux de localités au nord de cette ville, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Il y a eu des dizaines de morts, a ajouté l’ONG. « EI a profité de la confusion dans les rangs rebelles frappés par les Russes. Les djihadistes sont désormais près de la ligne de front avec les troupes du régime de Bachar al-Assad », a ajouté le chef de l’OSDH. Le groupe ultraradical, qui s’est emparé de la moitié du territoire syrien et sévit également en Irak voisin, se trouvait à un peu plus de 10 km de la périphérie nord de la ville et à 3 km de la zone industrielle de Cheikh Najjar, aux mains du régime, selon l’OSDH. Sur un autre front, l’armée syrienne, revigorée par les frappes de son allié russe et l’appui du Hezbollah chiite libanais, a intensifié sa chasse aux rebelles dans des régions du nord-ouest où les combattants d’EI ne sont pas présents.

À voir en vidéo