Controverse au Liban sur le plan de sortie de la crise

Beyrouth — Les acteurs de la société civile au Liban ont accueilli jeudi avec réserve le plan du gouvernement pour mettre fin à la crise des déchets qui a provoqué d’importantes manifestations anticorruption. Ce plan a été annoncé en milieu de nuit au terme d’une réunion marathon de plus de six heures du Conseil des ministres, alors que se déroulait une nouvelle manifestation populaire dans le centre de Beyrouth. Il prévoit la réhabilitation de deux déchetteries pour que la responsabilité du traitement des déchets soit ensuite transférée aux municipalités sur l’ensemble du territoire libanais. Le problème des ordures, qui dure depuis plus d’un mois, a été le déclencheur d’une mobilisation citoyenne inédite : des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour exprimer leur ras-le-bol de l’impuissance et la corruption de la classe politique.