Syrie: des responsables soupçonnés de corruption

Damas — De hauts responsables syriens, mêlés à des affaires de corruption, sont actuellement traduits devant la justice, a affirmé le premier juge d’instruction à Damas, cité jeudi par un quotidien proche du pouvoir. « De nombreux procès sont intentés actuellement contre des responsables d’institutions gouvernementales, accusés de détournements de fonds publics, de vols ou d’incurie », a précisé Yassine Kahal dans Al-Watan. Selon lui, plus de 15 procès, liés à des affaires de détournements de fonds publics, sont soumis chaque mois à la justice à Damas. Les spéculations sur les devises étrangères et le transfert d’argent à l’extérieur du pays sont considérés parmi « les crimes les plus graves menaçant l’économie nationale et le gagne-pain des citoyens », a aussi indiqué le magistrat. « Des hommes possédant de grandes fortunes sont poursuivis en jugement », a-t-il ajouté, sans donner de noms. Selon un classement de l’ONG Transparency International, la Syrie apparaissait en 2014 comme un des pays les plus corrompus au monde puisqu’elle se plaçait au 159e rang sur 175.

À voir en vidéo