Israël: Mohammed Allan sera libéré s’il quitte le pays

Jérusalem — Israël a proposé lundi de libérer Mohammed Allan, le détenu en grève de la faim devenu un symbole pour les Palestiniens, en échange de son départ pour l’étranger. Les tensions se sont aggravées en Cisjordanie après la mort d’un bébé et de son père dans l’incendie de leur maison le 31 juillet, une attaque attribuée à des extrémistes juifs. Le sort du prisonnier Mohammed Allan, dans le coma après deux mois d’une grève de la faim longtemps passée inaperçue, accentue encore les crispations. Cet avocat de 31 ans qui défendait des détenus palestiniens est à présent au coeur d’une bataille juridique et politique en Israël, et d’une mobilisation qui, singulièrement, rassemble toutes les mouvances palestiniennes.