La coalition mène 36 raids contre l’EI en Irak et Syrie

Bagdad — La coalition antidjihadiste menée par les États-Unis a effectué 36 raids aériens ces dernières 24 heures contre des positions du groupe État islamique (EI), 26 en Irak et 10 en Syrie, a-t-elle indiqué lundi dans un communiqué.

Treize frappes ont été menées dans la province d’Al-Anbar, à l’ouest de Bagdad, quasi entièrement contrôlée par l’EI et où les forces progouvernementales tentent de reprendre du terrain.

Huit raids ont par ailleurs été conduits près de Baïji, dans la province de Salaheddine, à 200 km au nord de Bagdad. Les forces gouvernementales ont récemment repris le contrôle total de la raffinerie de pétrole de Baïji, la plus grande d’Irak. Mais l’EI est toujours présent dans la ville voisine de Baïji, au sud de la raffinerie.

Cinq autres frappes ont visé des positions djihadistes dans la province de Ninive, la première qui est tombée aux mains de l’EI lors de son offensive fulgurante en Irak en juin 2014.

En Syrie voisine, où l’EI s’est aussi emparé de pans entiers de territoires, sept raids ont eu lieu dans le secteur de Kobané et trois dans la région d’Hassaké (nord-est).

La coalition mène des raids en Irak depuis août et en Syrie depuis fin septembre, mais ces dernières 24 heures ont vu des frappes plus nombreuses que les jours précédents.

Depuis août 2014, les avions de la coalition ont procédé à plus de 3200 frappes aériennes contre des cibles djihadistes, selon des chiffres du Pentagone dévoilés plus tôt en avril.