Bahreïn: un militant chiite de nouveau arrêté pour ses twitts

Dubaï — Le célèbre militant bahreïni des droits de l’Homme Nabil Rajab a de nouveau été arrêté jeudi pour « propagation de fausses nouvelles et atteinte à une institution de l’État », a annoncé le ministère de l’Intérieur de Bahreïn dans un communiqué. Selon ses proches, M. Rajab, un chiite, a été arrêté pour des twitts dénonçant ce qu’il affirme être des actes de torture dans la prison de Jaw où sont détenus des activistes chiites. Il a déclaré dans une vidéo publiée sur YouTube, être victime d’une « tentative des autorités de le priver de son droit à s’exprimer librement ». Condamné le 20 janvier à six mois de prison pour « atteinte aux institutions » via des twitts, M. Rajab attend un verdict en appel de ce jugement qui doit être prononcé le 14 avril.

À voir en vidéo