Dernier blitz de négociations sur le nucléaire iranien

Le ministre des affaires étrangères iranian, Mohammad Javad Zarif, serre la main du secrétaire d'État américain, John Kerry
Photo: Ronald Zak Agence France-Presse Le ministre des affaires étrangères iranian, Mohammad Javad Zarif, serre la main du secrétaire d'État américain, John Kerry

Vienne — La négociation acharnée d’un accord historique sur le programme nucléaire iranien a pris vendredi à Vienne l’allure d’un face à face entre l’Iran et les États-Unis, Washington prévenant qu’on était encore loin d’une entente définitive.

Après avoir tous deux envisagé de quitter la capitale autrichienne, le secrétaire d’État américain John Kerry et le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif ont décidé, au terme d’une journée riche en rebondissements, de rester pour poursuivre leur marathon de discussions.

M. Kerry, qui avait déjà retardé vendredi après-midi son départ pour Paris, a finalement choisi de « poursuivre les consultations » avec M. Zarif, a précisé sa porte-parole Jennifer Psaki.

Les deux hommes se sont vus durant plus de deux heures vendredi soir, pour la troisième fois en moins de 24 heures.

Mais la Maison-Blanche a mis en garde : « D’importantes divergences demeurent », a souligné le porte-parole Eric Schultz. Il a invoqué une « course contre la montre » pour sceller un accord à la « date-limite » de lundi 24 novembre au soir.

À voir en vidéo