Dignitaire chiite condamné à mort en Arabie saoudite

Ryad — Nimr Baqer al-Nimr, dignitaire religieux chiite et figure du mouvement de contestation anti-gouvernemental en Arabie saoudite, a été condamné à mort mercredi pour « sédition », un verdict qualifié de « politique » par sa famille qui espère une révision du jugement. L’annonce du verdict frappant ce personnage haut en couleur et virulent critique de la dynastie sunnite des Al-Saoud n’a pas immédiatement entraîné de réaction violente parmi ses partisans dans l’est de du pays. Elle a en revanche suscité un flot de commentaires tranchés sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, l’un de ses détracteurs a souhaité « voir sa tête jetée aux chiens ». « C’est un jugement injuste », a de son côté clamé un de ses partisans. En 2012, au pic des contestations de la minorité chiite, Nimr Baqer al-Nimr était allé jusqu’à se réjouir publiquement de la mort de l’ancien prince héritier Nayef ben Abdel Aziz, qui avait longtemps été ministre de l’Intérieur.