Des miliciens chiites prennent d’assaut une mosquée sunnite

Baqouba — Des miliciens chiites ont tiré vendredi sur une mosquée sunnite en Irak, faisant 70 morts, alors que Washington qualifiait d’« attaque terroriste » contre les États-Unis l’exécution par les jihadistes du journaliste américain James Foley.

 

Malgré la menace de l’État islamique (EI) de tuer un second otage américain, l’administration américaine a promis de poursuivre ses raids pour aider les forces kurdes et irakiennes à repousser l’EI.

 

70 personnes tuées

 

Dans la région de Hamrine, dans la province de Diyala, des miliciens chiites ont tué 70 personnes et blessé 20 autres dans l’attaque contre une mosquée, ont indiqué des médecins et des officiers.

 

L’attaque constituerait des représailles après que des miliciens chiites ont été tués dans des affrontements dans le même secteur, selon des officiers de l’armée et de la police.

 

D’autres sources ont fait état d’une riposte après l’explosion d’une bombe au passage d’une patrouille de miliciens.

 

Ibrahim Aziz Ali, dont le neveu âgé de 25 ans figure parmi les morts, a indiqué à l’AFP que, après avoir entendu des tirs, lui et d’autres habitants s’étaient rués dans la mosquée, où des snipers leur avaient tiré dessus.

 

Cinq véhicules portant des images de l’imam Hussein, figure vénérée dans la communauté chiite, étaient garés devant la mosquée, a-t-il dit, ajoutant que des affrontements avaient opposé des habitants aux miliciens qui avaient fui avec l’arrivée de l’armée.

 

« C’était un massacre », dans la mosquée, a-t-il dit.

 

Si les tribunaux ne nous rendent pas justice, « on [la] rendra avec nos mains », a mis en garde cet homme.

2 commentaires
  • jean-charles chebat - Inscrit 23 août 2014 11 h 48

    chiites vs sunnites: un conflit qui n'en finit plus

    Une guerre de religion entre musulmans, comme ce fut le cas entre chrétiens catholiques et protestants. Rien de surprennant en soi. Ce qui est surprenant, c'est que leurs plaies ne guérissent pas depuis le quatrième siècle de l'Égire. Comment faire la paix avec ceux-là mêmes qui ne peuvent faire la paix entre eux?

    • Nicole Bernier - Inscrite 24 août 2014 17 h 20

      Un discours qui démonise et qui déresponsabilise les chrétiens, les athées occidentaux, alors qu'ils jouent un rôle fondamental dans ces guerres..

      En fait, rien, dans ce qui est dit, ici, n'ouvre sur la paix...