La rébellion chiite met les forces du Yémen en alerte

Photo: Mohammed Huwais Agence France-Presse

Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a appelé jeudi les forces armées à redoubler de vigilance à la veille de l’expiration d’un ultimatum fixé par la rébellion chiite pour obtenir le départ du gouvernement. M. Hadi a également dépêché une délégation de haut niveau auprès du chef de la rébellion d’Ansaruallah, Abdel Malek al-Houthi, dans son fief à Saada (nord) pour l’« inviter au dialogue » et « l’inciter à participer à un gouvernement d’unité nationale », selon les autorités. Dans un discours jeudi soir, le chef rebelle a annoncé que la délégation présidentielle avait « montré sa compréhension à l’égard de certaines de nos demandes », mais que les négociations et manifestations allaient continuer. À Sanaa, la capitale, les habitants sont de plus en plus inquiets devant le risque d’embrasement.