Les mises en chantier dans les colonies ont doublé en 2013

La colonie de Maale Adumin
Photo: Agence France-Presse (photo) Menahem Kahana La colonie de Maale Adumin

Le nombre de mises en chantier de logements dans les colonies juives de Cisjordanie occupée a plus que doublé en 2013 par rapport à 2012, passant de 1133 à 2534, selon des statistiques officielles israéliennes publiées lundi.

 

«C’est officiel, le gouvernement Nétanyahou n’est engagé qu’à une chose: construire des colonies. Cela montre son manque d’engagement aux négociations», a commenté dans un communiqué l’ONG anti-colonisation La Paix Maintenant, soulignant qu’il s’agissait d’une augmentation de 123 % des mises en chantier dans les colonies de Cisjordanie.

 

Tout en répétant le soutien américain à la sécurité d’Israël, M. Obama a prévenu dans cet entretien publié dimanche par Bloomberg que «si les Palestiniens arrivent à la conclusion qu’un État palestinien souverain et contigu n’est plus possible, alors notre capacité à gérer les conséquences internationales sera limitée».

 

Dimanche, avant de quitter Israël, M. Nétanyahou, qui entretient des relations personnelles peu chaleureuses avec M. Obama, a estimé que «ces dernières années, Israël avait subi diverses pressions. Nous les avons rejetées. Nous l’avons fait dans le passé, nous allons le faire à l’avenir», a-t-il assuré.

 

Les pourparlers de paix qui ont repris en juillet 2013 sous l’égide du secrétaire d’État américain, John Kerry, sont censés déboucher d’ici la fin avril sur un accord-cadre traçant les grandes lignes d’un règlement définitif portant sur les questions dites de statut final: les frontières, les colonies, la sécurité, le statut de Jérusalem et les réfugiés palestiniens.

***

Des décisions à prendre

Barack Obama a appelé lundi Benjamin Nétanyahou à prendre des décisions « difficiles » pour la paix au Proche-Orient, mais le premier ministre israélien lui a répondu que les Palestiniens n’avaient pas rempli leurs obligations dans ce processus.

« Je pense qu’il est toujours possible de créer deux États, un État juif d’Israël et un État de Palestine dans lequel les gens vivront côte à côte dans la paix et la sécurité », a affirmé M. Obama au début d’une réunion lundi avec M. Nétanyahou dans le Bureau ovale. « Mais c’est difficile et cela requiert des compromis de tout le monde », a ajouté le président américain, en notant que la date butoir de la fin des négociations directes avec les Palestiniens se rapprochait.