Bahreïn: un anniversaire marqué par la violence

Dubaï — Des heurts ont opposé vendredi à Bahreïn les forces de sécurité et des centaines de manifestants descendus dans la rue pour commémorer le 3e anniversaire du mouvement de contestation revendiquant une monarchie constitutionnelle, selon des témoins et un groupe de l’opposition.

 

Répondant à un appel de l’opposition, conduite par le puissant mouvement chiite al—Wefaq, les protestataires sont sortis tôt dans plusieurs villages chiites mais aussi dans le centre de Manama, où les manifestations sont pourtant interdites.

 

Bahreïn, un petit archipel du Golfe, est secoué depuis trois ans par un mouvement de contestation animé par les chiites, majoritaires, réclamant des réformes dans le royaume dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa.

 

Certains manifestants portaient des linceuls en hommage aux victimes de la contestation ou avaient le visage masqué. « À bas Hamad », le roi Hamad Ben Issa Al-Khalifa, et « Nous ne renoncerons jamais » à une monarchie constitutionnelle, a répété la foule alors que des hélicoptères de la police survolaient les rassemblements, selon les témoins.

À voir en vidéo