L’Iran quitte la table de négociation

Téhéran – L’Iran a suspendu ses négociations avec les grandes puissances, dénonçant la décision des États-Unis d’étoffer sa liste noire des entreprises soupçonnées de violer les sanctions contre Téhéran, considérée comme un geste « contraire à l’esprit » de l’accord de Genève conclu fin novembre. Le secrétaire d’État américain John Kerry a néanmoins assuré vendredi soir que ces négociations reprendraient « dans les prochains jours », minimisant la suspension, tout comme un porte-parole de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, qui représente les grandes puissances dans ces négociations. « Nous examinons la situation et nous réagirons de façon appropriée », a dit un repesonsable iranien, au lendemain de l’interruption à Vienne des négociations techniques sur l’application de l’accord.

À voir en vidéo