​Yémen: un attentat à la voiture piégée fait 52 morts et 167 blessés

Le bilan publié par la Commission suprême de la sécurité comprend des soldats, le personnel d'un hôpital militaire et des civils.

Une douzaine d'hommes armés qui participaient à l'attaque auraient aussi été abattus par des soldats lors de la fusillade qui a suivi.

Les assaillants portaient des uniformes de l'armée yéménite et étaient apparemment armés de fusils d'assaut, de grenades et de lance-grenades.

L'attentat n'a pas été immédiatement revendiqué, mais pourrait avoir été perpétré par Al-Qaïda, dont la branche yéménite compte parmi les plus actives de la planète.

Le ministère de la Défense a publié un communiqué indiquant que «la plupart» des attaquants ont été tués, sans fournir plus de détails.

Le président Abed Rabbo Mansour Hadi s'est présenté sur place après l'attaque et a rencontré des commandants militaires à l'intérieur. Il a aussi ordonné la tenue d'une enquête.

L'explosion a lourdement endommagé un hôpital à l'intérieur de l'enceinte, allumé un incendie et fracassé les fenêtres et les portes de commerces et résidences à proximité. Un blindé de l'armée et trois voitures civiles ont aussi été complètement incinérés.

Des images tournées par l'Associated Press peu après l'attentat montrent des véhicules qui brûlent pendant que des soldats et des ambulances accourent sur les lieux. On peut entendre des coups de feu dans les rues et des hélicoptères militaires qui survolent les lieux.

À voir en vidéo