Syrie - Washington discute avec des opposants islamistes

Les États-Unis discutent avec des groupes islamiques d’opposants syriens, en quête d’une solution politique pour ce pays ravagé par la guerre depuis plus de deux ans et demi, selon une responsable américaine mercredi.

 

Sont exclus de ces contacts les groupes comme le Front al-Nosra (affilié à al-Qaïda), a déclaré la porte-parole adjointe du département d’État, Marie Harf.

 

« Nous avons engagé le dialogue avec un large échantillon de Syriens ainsi que des responsables politiques et militaires de l’opposition, y compris une grande variété de groupes islamiques. Mais nous ne parlons pas aux terroristes, aux groupes […] désignés comme organisations terroristes », a-t-elle précisé.

 

La « réalité sur le terrain » est qu’il y a une « grande variété de groupes qui font partie de l’opposition », a-t-elle ajouté, alors que le Wall Street Journal rapportait qu’un diplomate américain était parti en Syrie rencontrer des groupes islamiques.

1 commentaire
  • Martin Simard - Inscrit 5 décembre 2013 06 h 38

    Ne pas confondre...

    Il ne faut pas confondre "islamiste" avec "islamisme". Probablement une erreur du titreur du Devoir....