Israël construit…

L’Autorité palestinienne a condamné mercredi la décision d’Israël d’accélérer la colonisation en contrepartie de libération d’un nouveau contingent de 26 détenus palestiniens dans le cadre des négociations de paix en cours sous l’égide des États-Unis. Le gouvernement a donné lson aval à quatre plans de construction à Jérusalem-Est, a affirmé mercredi matin un haut responsable gouvernemental israélien. Ces quatre plans concernent le quartier de colonisation de Ramat Shlomo, où seront construits 1500 nouveaux logements et accordé des permis d’agrandissement à des habitations existantes dans cette même implantation, ainsi que deux projets de développement à Jérusalem-Est : un centre touristique et archéologique juste à l’extérieur des remparts de la Vieille ville et un parc national sur les pentes du mont Scopus.

5 commentaires
  • Colette Pagé - Inscrite 31 octobre 2013 09 h 29

    Israël nuit au processus de paix au Moyen-Orient !

    Toutes ces constructions en terre Palestienne ne contribueront en rien au processus de paix. Bien au contraire on assiste à la constante provocation d'Israël qui reporte aux calendes grecques la paix au Moyen-Orient. Le plus surprenant c'est de voir ce pays s'opposer énergiquement à l'arme nucléaire en Iran alors qu'Israël détient l'arme nucléaire . En vertu du principe de réciprocité, pourquoi les États-Unis n'exige-t-il pas de son allié la renonciation à l'arme nuclèaire en retour de l'abandon par l'Iran de son programme nucléaire. Pourquoi ce qui est bon pour Minou ne serait-il pas bon pour Pitout ? Pourquoi cette politique du deux poids deux mesures ?

  • Zohra Joli - Inscrit 31 octobre 2013 10 h 54

    La paix ? Quelle farce !

    N'importe qui qui lit* cela verrait très clairement qu'Israel n'a jamais jamais eu l'intention de faire la paix. Ils continuent à installer chaque jour des nouvelles colonies sur les terres palestiniennes, dont il ne reste, selon les données de l'ONU , que 16% ?!
    *Sauf Harper !

    • Jean-Guy Mailhot - Inscrit 1 novembre 2013 00 h 54

      Vous avez tout à fait raison, s'il y avait une paix avec une reconnaissance du peuple palestinien et de son territoire national, ça signifirait la fin de l'expansionnisme sioniste par le vol des terres. Ce n'est pas le but d'Israël, pas du tout. Seul les États-Unis, le Canada et quelques colonies font semblant de ne pas voir ce fait.

  • Georges LeSueur - Inscrit 31 octobre 2013 12 h 27

    Un jour, un jour...

    La recette est simple : Israël fait des prisonniers palestiniens. Puis elle en libère quelques-uns (26 cette fois-ci) et s'autorise à construire 1500 nouveaux logements.
    Ce manège peut recommencer ad vitam aeternam... sous le paratonerre américain.
    Pensez-vous que cela puisse durer toujours ? L'Histoire nous dit que non !
    Un jour, l'équilibre actuel(déséquilibre ?) changera. Et tout sautera.
    Alors, Israël regrettera de n'avoir pas misé sagement sur la paix.

    • Nicole Bernier - Inscrite 1 novembre 2013 07 h 12

      Il faut aussi voir comment les Occidentaux, en soutenant le coup d'État par l'armée en Égypte, a conduit Gaza dans le fond du précipice. Les Palestiniens achetaient le pétrole aux Égyptiens qui ne leur chargeaient pas de taxe, depuis le coup d'État, l'armée charge d'énormes taxes aux Palestiniens et ce qui a eu pour conséquence que l'état n'a plus une goutte d'essence et que le peuple palestinien a droit à six heures d'électricité par jour et de manière tout à fait hétéroclite, ce qui rend la gestion du quotidien tout à fait infernal pour toutes les familles

      Puis, en même temps, comme les Américains, les Israéliens bombardent les autres pays (Liban et Syrie) sans aucune réprimande internationale...

      Ils ont aussi des armes chimiques et nucléaires et ils ne subissent aucune pression internationale et pénalités économiques...

      Puis, autour de chaque guerre, les politiques d'immigration vont changer pour cibler les ennemis des Occidentaux indépendamment des vécus individuels parce que des signes ostentatoires de sa différence deviennent symboles de l'ennemi à détruire... Les Autochtones, les catholiques irlandais, les noirs africains, les Japonais, les Allemands et les juifs ont été ostracisées en territoire québécois et canadien (certains emprisonnés, d'autres abattus pour avoir voulu défendre leurs droits et tous mis sur la liste "noire" (ou liste blanche pour entretenir la pureté de la race) de l'immigration et protéger les intérêts occidentaux, le contrôle de l’Occident sur les différentes régions du monde.

      Voir comment la ministre De Courcy va transformer la politique d'immigration du Québec dans le même sens que ce que le Canada et comment elle va s'inscrire dans cette vision blanchie du monde et continuer à faire, avec Harper, du Québec, un allier du Canada, un des plus grand ami d'Israël depuis longtemps (en tout cas depuis que je m'intéresse à la politique)...