Syrie - ​Poutine accuse le secrétaire d'État américain de mentir

Le président russe, Vladimir Poutine
Photo: Alexander Zemlianichenko Associated Press Le président russe, Vladimir Poutine

Moscou — Le président russe a qualifié le secrétaire d'État américain de menteur, mercredi, pour avoir nié que des extrémistes d'Al-Qaïda combattent aux côtés de l'opposition dans la guerre civile en Syrie.

S'exprimant devant le Conseil russe des droits de l'homme, Vladimir Poutine s'est souvenu d'avoir regardé à la télévision un débat au Congrès américain, lors duquel John Kerry a nié la présence d'Al-Qaïda en Syrie, même s'il est au courant que des membres du groupe extrémiste Jabhat al-Nusra, lié au réseau terroriste international, participent aux combats sur le terrain.

«C'était très déplaisant et surprenant pour moi», a déclaré M. Poutine au sujet des propos de M. Kerry devant le Congrès. « Nous leur parlons (les Américains) et nous assumons que ce sont des gens décents, mais il (John Kerry) ment et il sait qu'il ment. C'est triste. »

M. Poutine a répété la position de son pays face à la crise en Syrie, soit que tout recours à la force sans l'aval du Conseil de sécurité de l'ONU équivaudrait à une agression.
3 commentaires
  • Mathieu des Ormeaux - Inscrit 4 septembre 2013 18 h 58

    C'est évident!

    Et pourquoi pas? Ce serait naturel après tout; chacune de leurs guerres prenait racine dans un marais de mensonges, relayés benoîtement par la presse anglo-ricaine la presse atlantiste, et les torchons suivistes comme celui-ci.

    Le premier mensonge est celui qui prétend un souci américain pour le bien-être humain, première victime de leurs systèmes social, économique, politique et militaire.

  • florien irakoze - Inscrit 5 septembre 2013 04 h 33

    irakoze florien

    la guerre doit cesser quel que soit le prix q'assad doit payer.que la guerre cesse. c'est tout!

  • Emmanuel Dumont - Inscrit 5 septembre 2013 11 h 21

    Preuve que Poutine a raison

    En effet, pas plus tard que le 16 Aout dernier, ce même Kerry déclarait qu'Al Qaida était effectivement présent en Syrie. Comment se fait-il que de si gros mensonges puissent se faire sans aucunes conséquences?... Cela reste consistent avec toute cette propagande médiatique que l'on nous régurgite à longueur de journée.

    "With many al-Qaida leaders now operating in Syria, we all need to accelerate our work in order to set the conditions for a diplomatic settlement to the Syrian crisis.”

    http://www.cnsnews.com/news/article/kerry-admits-m

    Alors, est-ce que ces menteurs impénitents vont réussir à commencer la 3ieme guerre mondiale? Espérons que le congrès américain soit aussi lucide que son homologue britannique et refuse à Obama l'autorisation d'aller détruire la Syrie.