John Kerry est formel - Abbas «engagé» à poursuivre les négociations

Cette mère prenait mardi des nouvelles de son fils libéré par Israël avec 25 autres Palestiniens.
Photo: Agence France-Presse (photo) Jaafar Ashtiyreh Cette mère prenait mardi des nouvelles de son fils libéré par Israël avec 25 autres Palestiniens.

Le président palestinien Mahmoud Abbas est « engagé » à reprendre les négociations de paix avec Israël malgré le feu vert donné mardi à la construction de 942 logements à Jérusalem-Est annexée, a assuré mardi le secrétaire d’Etat américain John Kerry.

 

« Je vais parler avec lui aujourd’hui […]. Il est engagé à venir participer à la négociation parce qu’il croit que la négociation est ce qui permettra de résoudre ce problème », a déclaré le chef de la diplomatie américaine lors d’une conférence de presse à Brasilia.

 

« Pour que les choses soient claires, les États-Unis considèrent illégitimes ces implantations. En même temps, le premier ministre Nétanyahou avait été bien franc devant moi et le président Abbas en nous prévenant qu’il annoncerait de nouvelles implantations de logements dans des endroits qui n’affecteraient pas le plan de paix, qui n’auraient pas d’impact sur la possibilité de parvenir à un accord de paix », a ajouté M. Kerry.

 

« Nous comprenons tous qu’il y a urgence à entrer dans la discussion sur les frontières et la sécurité », a-t-il souligné.

 

« Si vous réglez la question des frontrières avec Israël - et vous ne pouvez le faire qu’en résolvant les problèmes de sécurité pour Israël-, vous règlerez également toutes les questions sur la colonisation parce que vous saurez alors ce qui est à l’intérieur d’Israël et ce qui ne l’est pas », a argumenté M. Kerry.

 

Israël a donné mardi un coup d’accélérateur à la colonisation avec un feu vert à la construction de 942 logements à Jérusalem-Est annexée, provoquant la fureur des Palestiniens à la veille de la reprise des négociations de paix.

 

Geste de bonne volonté

 

Cette annonce a été faite alors qu’Israël a libéré un premier contingent de 26 prisonniers palestiniens aux premières heures de mercredi comme un geste de bonne volonté avant le début des pourparlers à Jérusalem.

 

La municipalité de Jérusalem a confirmé que le projet de construction dans le quartier de colonisation de Gilo à Jérusalem-Est avait franchi une nouvelle étape avec « l’autorisation du ministère de l’Intérieur » tout en soulignant qu’il s’agit de la poursuite « d’un projet de développement annoncé il y a deux ans ».

 

Selon les médias israéliens, l’annonce de constructions dans les colonies a été décidée pour calmer l’aile dure de la coalition dirigée par Benjamin Nétanyahou.

 

Le Foyer juif , un parti nationaliste membre de la majorité, hostile à la création d’un Etat palestinien, ainsi que les députés et ministres « faucons » du Likoud, le propre parti de M. Nétanyahou, font pression pour poursuivre la colonisation afin de rendre impossible tout retrait de Cisjordanie ou toute concession sur Jérusalem-Est.

À voir en vidéo