Enlèvement à Beyrouth

Beyrouth – Des hommes armés ont enlevé vendredi à Beyrouth deux pilotes de la Turkish Airlines afin que leur pays contraigne les rebelles syriens à relâcher neuf chiites libanais qu’ils détiennent depuis mai 2012. Peu après, la Turquie, qui soutient la rébellion syrienne face au régime de Bachar al-Assad, a appelé ses citoyens à quitter le Liban et à ceux comptant s’y rendre à annuler leur voyage à moins d’un « impératif vital ». Selon une source de sécurité, quatre hommes armés circulant à bord de deux voitures ont enlevé les deux pilotes qui se trouvaient dans un bus se rendant de l’aéroport vers un hôtel en ville. Le rapt a eu lieu dans une zone majoritairement chiite, contrôlée par les mouvements Amal et Hezbollah. Les sept autres passagers sont repartis vers Istanbul. « Les hommes armés ont affirmé aux membres d’équipage que ce rapt était lié à la situation des otages libanais » en Syrie, a expliqué à l’AFP l’ambassadeur de Turquie à Beyrouth, Inan Ozyildiz.

À voir en vidéo