Les rebelles syriens capturent une base aérienne près de la Turquie

Beyrouth — Les insurgés syriens se sont emparés d'une importante base aérienne près de la frontière avec la Turquie, dans le nord du pays, au terme de plusieurs mois de combats.

Cette victoire prive le régime Assad d'une de ses principales bases dans la région.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, a expliqué que la base d'hélicoptères Mannagah est tombée 24 heures après que les rebelles, menés par des militants affiliés à Al-Qaïda, aient lancé une grande offensive pour s'en emparer. Le Centre médiatique d'Alep précise que la base a été capturée un peu avant l'aube.

La télévision syrienne a nié que la base soit passée entre les mains des rebelles et affirmé que les combats se poursuivaient. Elle a ajouté que les insurgés ont essuyé de lourdes pertes.

Des vidéos possiblement tournées sur place montrent les rebelles inspectant des hélicoptères capturés.

La base de Mannagah, dans le nord de la province d'Alep, se trouve au coeur du territoire dominé par l'insurrection syrienne. Les rebelles tentaient de s'en emparer depuis l'an dernier, mais s'étaient heurtés à une résistance féroce de la part des troupes gouvernementales.

La chute de la base était toutefois anticipée depuis que les rebelles en avaient capturé un secteur en juin.

La base est la plus importante à tomber entre les mains des rebelles depuis qu'ils se sont emparés en janvier de celle de Taftanaz dans la province d'Idlib, aussi dans le nord du pays.

Par ailleurs, le principal groupe syrien d'opposition accuse le régime Assad d'avoir commis plus de 20 massacres pendant le mois sacré du Ramadan, coûtant la vie à des centaines de civils.

Le rapport de la Coalition nationale syrienne fait notamment état de trois attaques à l'arme chimique, d'exécutions sommaires et de victimes brûlées vives. Le rapport, dont le contenu n'a pas pu être vérifié de source indépendante, sera remis aux enquêteurs de l'ONU.

 

À voir en vidéo