Koweït : une loi sur la presse contestée

Human Rights Watch (HRW) a dénoncé jeudi un projet de loi durcissant les sanctions pour les délits de presse au Koweït au moment où les autorités ont suspendu un programme politique sur une télévision proche de l’opposition. Le projet ne respecte pas les standards internationaux en matière de liberté de la presse et donne au ministère de l’Information un pouvoir excessif, a estimé HRW. Le projet, qui prévoit dix ans de prison pour atteinte aux religions et plus d’un million de dollars pour le délit de diffamation de l’émir, a été approuvé par le gouvernement mais gelé par le premier ministre à la suite de fortes objections.