Le coronavirus a fait 15 décès en Arabie saoudite

Riyad – Le ministre saoudien de la Santé a annoncé dimanche que 15 personnes étaient mortes du coronavirus proche du SRAS depuis l’été dernier, sur 24 cas de cette maladie recensés dans le royaume.


« Le nombre de personnes touchées par la maladie dans le royaume depuis août et septembre derniers est de 24, dont 15 sont décédées », a déclaré Abdallah al-Rabia, lors d’une conférence de presse à Riyad, révisant à la hausse un bilan de 11 décès en Arabie saoudite annoncé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).


Le ministre a fait état de trois autres cas suspects, dont « les résultats des analyses seront annoncés en toute transparence ».


Jeudi, l’OMS avait annoncé que deux nouveaux cas de coronavirus avaient été confirmés dans le royaume saoudien.


Au total, 34 cas confirmés dans le monde du nouveau virus ont été notifiés à l’OMS depuis septembre 2012 et 18 personnes en sont mortes, selon un dernier bilan.

 

En France


Par ailleurs, un deuxième cas d’infection a été annoncé en France, chez le voisin de chambre d’un premier malade atteint, confirmant une transmission d’un humain à un autre du virus, rare mais possible.


Ce deuxième malade a été transféré du service d’infectiologie à celui de la réanimation, en raison « d’une aggravation de son état clinique ».


Le premier malade rentrait d’un voyage à Dubaï.


Les résultats publiés dans la nuit confirment la possible transmission d’homme à homme, déjà mise au jour en Grande-Bretagne.


Un Britannique tombé malade après avoir séjourné au Pakistan puis en Arabie saoudite, principal foyer suspecté pour le nCoV, avait en effet contaminé à son retour en Grande-Bretagne deux autres personnes sur 103 « contacts proches » identifiés.


Il s’agissait de deux proches, dont un a développé une forme très atténuée de la maladie, généralement caractérisée par de la fièvre, de la toux, un essoufflement et une difficulté à respirer.


Avant ces cas britanniques, deux autres « foyers » avaient été comptabilisés, en Jordanie et en Arabie saoudite, mais sans « évidence claire de transmission de personne à personne », selon l’agence sanitaire britannique Health Protection Agency (HPA).


L’Organisation mondiale de la santé (OMS), bien que constatant qu’il n’y avait pour l’heure aucun signe de « transmission soutenue » du coronavirus, a toutefois décidé d’envoyer une mission en Arabie saoudite.