Des attentats font au moins 65 morts à Bagdad

Il s'agissait de la journée la plus meurtrière à survenir en Irak depuis le 9 septembre dernier, alors que des insurgés avaient lancé une série d'attentats à la bombe et de fusillades à travers le pays. Les attaques avaient fait 92 victimes.

L'attaque la plus meurtrière s'est produite en milieu d'avant-midi dans le quartier oriental de Qahira, près du siège du ministère du Travail et des Affaires sociales. L'explosion d'une voiture piégée a fait sept morts et 21 blessés.

Une autre explosion a fait six morts, dont deux soldats, et 15 blessés. Cette explosion s'est produite devant un restaurant à proximité de la zone verte, ce secteur fortifié où on retrouve les bureaux de plusieurs ministères et les ambassades de pays comme les États-Unis et le Royaume-Uni.

Au total, ce sont une quinzaine d'attentats à l'explosif qui ont été perpétrés à Bagdad ou en banlieue mardi.

Les violences de mardi revêtent une importance symbolique puisqu'elles ont été perpétrées le jour où, il y a 10 ans, l'ancien président américain George W. Bush annonçait le début de la campagne irakienne.


À voir en vidéo