Syrie - L’Arabie saoudite a acheté des armes en Croatie pour les rebelles

L’Arabie saoudite a acheté des armes en Croatie pour équiper les rebelles syriens, a affirmé le New York Times.


Citant des responsables occidentaux sous le couvert de l’anonymat, le quotidien américain indique que l’Arabie saoudite a acheté « une grande quantité d’armes terrestres » appartenant à « un stock secret » datant des conflits dans les Balkans dans les années 90.


Les armes ont été fournies aux rebelles syriens via la Jordanie en décembre. C’est à partir de cette époque que l’on a retrouvé des armes yougoslaves dans les vidéos postées par les rebelles sur YouTube, a précisé le quotidien lundi.


Depuis lors, les responsables occidentaux affirment que « de multiples avions chargés d’armes » ont quitté la Croatie avec notamment « des milliers de fusils et des centaines de mitrailleuses », ainsi qu’un « nombre inconnu de munitions ».


Un porte-parole du ministère croate des Affaires étrangères a affirmé au journal qu’aucune arme n’avait été vendue ni à l’Arabie saoudite ni aux rebelles syriens. La Jordanie comme l’Arabie saoudite ont refusé de répondre aux questions du New York Times.


Un porte-parole du département d’État américain, Patrick Ventrell, a répété mardi que les États-Unis « apportaient une aide non létale à l’opposition » syrienne. « D’autres pays prennent d’autres décisions, qui sont leurs décisions souveraines », a-t-il ajouté.


Les États-Unis s’en tiennent depuis près de deux ans à une aide humanitaire aux réfugiés dans les pays voisins, ainsi qu’à une aide dite « non létale » aux rebelles, soit des équipements de communication, de la formation, etc.


Les rebelles syriens combattent le régime de Bachar al-Assad depuis mars 2011 et contrôlent aujourd’hui un nombre important de territoires, en particulier dans le nord du pays. Selon les Nations unies, le conflit a fait quelque 70 000 morts.

À voir en vidéo