Bahreïn: peines confirmées

La Cour de cassation de Bahreïn a confirmé lundi de lourdes peines contre 13 dirigeants de l’opposition au risque d’alimenter le mouvement de contestation des chiites dans le petit royaume du Golfe. Condamnés pour complot contre le régime, les 13 hommes, détenus depuis près de deux ans, ont été des meneurs du soulèvement dirigé par l’opposition chiite qui a secoué le pays en février 2011 avant d’être maté par la dynastie sunnite. Ils n’ont désormais plus de recours juridique contre leur condamnation. La police s’était déployée en force autour du siège du tribunal, devant lequel des militants de l’opposition se sont regroupés en appelant à la libération des détenus, selon des témoins.

À voir en vidéo